Accueil

L’association
Présentation de l’association
Nos propositions
Pour nous soutenir !
Comment adhérer au CAL ?
Le CAL en chiffre

Les infos en photos
Non aux logements chers !
Je suis Charlie
Application de la loi DALO c’est possible !
Le Droit Au Logement Opposable l’appliquer c’est possible !
Merci
Voir toutes les photos

La vie du local
Aide à l’alphabétisation, apprentissage de la langue française

textes et analyses sur le problème de logement
Politique du logement social : chronologie
Cour des comptes - rapport 2012 - politique du logement
Prix des logements anciens et loyers entre 2000 et 2010
Comité de suivi de la mise en œuvre du droit au logement opposable, 5e rapport
Le logement intolérable : Habitants et pouvoirs publics face à l’insalubrité Pascale Dietrich-Ragon
Voir tous les articles

Paroles de mal logés
Déclaration des familles logées à l’hôtel FORMULE 1 et ETAP HOTEL de porte de St Ouen
On en a marre... (lettre ouverte de Kadiatou M. 11 ans)
parole d’enfants
paroles d’enfants

les chiffres du mal logement

les différents types de logements : logement social, logement privé et propriété.

Politique du logement social : chronologie

Les liens

Législation logement
Décrets, circulaires et ordonnances
Loi instituant le droit au logement opposable du 5 mars 2007
Loi d’Engagement National pour le Logement 31 janvier 2006
Loi d’orientation et de programmation pour la ville et la rénovation urbaine (Loi Borloo - démolition/reconstruction) 2 août 2003
Loi Urbanisme et habitat (Borloo) 2 juillet 2003
Loi Solidarité Renouvellement Urbain (SRU) 13 décembre 2000
Loi de lutte contre les exclusions 29 juillet 1998
Loi Vivien (RHI) 10 juillet 1970
Droit des étrangers

rapport annuel de l’association
Bilans d’activité de l’association

Devenez bénévole !


Tous droits réservés, copyright CAL.


Pour que l’association Comité Actions logement continue de lutter !
L’association Comité Actions Logement à besoin de vous pour pouvoir venir en aide aux mal-logés et sans-logis
L’association Comité Actions Logement, créée en juin 2004, soutient et défend les personnes mal-logées, expulsables ou sans logis du 18ème arrondissement de Paris. Depuis sa création, plus de 2 000 ménages (...)



Le Haut Comité pour le Logement des Personnes Défavorisées S’ALARME
Dans son communiqué de Presse du 9 octobre 2014, le Haut Comité pour le Logement des Personnes Défavorisées s’alarmait de la très forte augmentation de procédures d’expulsion à l’encontre des foyers reconnus au titre du droit au logement opposable. L’équipe de l’Espace Solidarité Habitat partage cette inquiétude. (...)


En finir avec les idées fausses propagées par l’extrême droite
En finir avec les idées fausses propagées par l’extrême droite, un livre de Pierre-Yves Bulteau (2014, éditions de l’Atelier)
Sur fond de crise économique et sociale persistante, l’extrême droite propage ses idées et désigne les boucs émissaires : « Il n’y a jamais eu autant d’étrangers en France », « Nous sommes (...)


  Actus :
Le combat continue !

Les événements tragiques qui ont entrainé la mort de 17 personnes entre le 7 et le 10 janvier 2015 nous amènent à nous questionner et penser aux choses essentielles de la vie. Se préoccuper des plus fragiles est essentiel. Comme l’a écrit le sociologue Richard Sennett « Je sais qu’un régime qui n’offre pas aux êtres humains de raisons profondes de veiller les uns sur les autres ne saurait durablement conserver sa légitimité ».

Le rôle impératif d’un régime démocratique et de faire tout pour que les citoyens vivent le mieux possible et surtout qu’aucun citoyen ne reste sur le bord du chemin. On sait que la croissance économique ne profite pas à tous. On sait que la flexibilité n’amène pas le plein emploi mais on est certain qu’elle amène la précarité et la pauvreté pour un nombre de plus en plus grand de citoyens. On sait que le logement laissé aux seules lois du marché est une catastrophe qui a propulsé des millions de personnes dans la rue aux Etats Unis, en Irlande, en Espagne, en Angleterre, au Protugal, en Grèce mais aussi dans les autres pays d’Europe et du monde. L’observatoire Européen des sans-abri (European Observatory on homelessness) dans son rapport rendu en Décembre 2014 révèle l’augmentation importante du nombre de sans-abri en Europe. (lien pour lire le rapport http://feantsaresearch.org/spip.php ?page=sommaire&lang=fr )

La précarité fait des ravages partout en Europe, dans tous les États le nombre de sans domicile fixe explose. Certains pays voient même leur nombre doubler. En France, le nombre de sans-domicile fixe a augmenté de 44% en 11 ans, passant de 80.000 à 150.000 personnes. Selon le rapport, cette augmentation atteint 44 % en République tchèque, 29 % en Suède, 21 % en Allemagne, 17 % aux Pays-Bas et 16 % au Danemark. Seule la Finlande, qui mène des politiques particulièrement efficaces, parvient à diminuer le nombre de sans-abri.

Augmentation inquiétante du nombre de jeunes

L’étude pointe aussi le changement des « profils » des sans-abri. Plus que dans le passé, cette population est composée de familles, de travailleurs pauvres et d’étrangers. Selon l’enquête, plus de la moitié des sans-abri sont nés à l’étranger, ils viennent pour la plupart des pays d’Afrique comme le Maghreb ou l’Afrique sub-saharienne ou d’un pays d’Europe de l’Est ou de l’ex-URSS. Mais c’est parmi les jeunes adultes et les femmes, que l’Observatoire constate la plus forte augmentation. « Ces personnes ont été rendues plus vulnérables par la crise. Mais aussi par le prix des loyers, de plus en plus élevé, les coupes budgétaires instaurées dans les services sociaux et les difficultés - en particulier pour les jeunes - d’accéder aux allocations de chômage », constate Freek Spinnewijn.



 

ce site a été réalisé sous spip, logiciel libre sous licence GNU/GPL, par Frédéric Speelman
Tous droits réservés, copyright CAL.